Urgent Credit : la meilleure solution pour trouver gratuitement et rapidement le crédit consommation, prêt personnel, crédit renouvelable, crédit immobilier ou rachat de crédits qui vous convient.
Questions et infos ? Contactez-nous

Offre du moment

Actualité - Victime d’une escroquerie, un retraité s’est vu détourné près de 115.000 euros suite à une faille dans le système d’authentification de sa banque.
actualite credit conso

Un escroc profite d’une faille de sécurité pour détourner plus de 115.000 €

 

Une faille dans le système de sécurité

Dans l’édition du Var-matin de Nice, nous apprenions ce matin qu’un niçois, escroqué il y a plusieurs années, a obtenu justice et le remboursement de près de 125.000 euros par le Crédit Agricole en raison d’un « manque de vigilance ».

L’affaire remonte en 2010 lorsque Jean-Pierre, un retraité niçois, fût victime d’une escroquerie de 115 500 euros, entre septembre et novembre.

L’escroc en question, Nicolas B. qui habitait alors dans l’ancien appartement de Jean-Pierre, aurait intercepté des courriers du Crédit Agricole destinés à ce dernier afin d’utiliser le service de banque en ligne souscrit par son logeur pour ensuite transférer les fonds sur ses propres comptes bancaires.

Le service en ligne a alors été activé par Nicolas B. six ans après avoir été souscrit par Jean-Pierre. La victime de cette machinerie a avoué aux juges qu’à l'époque, il n’était même pas en possession d’un ordinateur. L’escroc aurait donc fournis son propre numéro de téléphone pour détourner les mesures de sécurité de la banque.

 

actualite credit


Une erreur de numéro à 125.000 €

Le malhonnête a été condamné en 2012 par le tribunal correctionnel de Grasse à deux ans de prison ferme. De son côté, l’avocat de Jean-Pierre a demandé le remboursement des fonds détournés.

Le Crédit Agricole avait alors refusé cette demande en estimant n’avoir commis aucune erreur, s’appuyant sur leur système d’identification à deux canaux. Cependant, pour les magistrats, le Crédit Agricole aurait bel et bien commis une faute lors de la souscription du contrat de banque en ligne : le numéro de téléphone du titulaire du compte n’a pas été enregistré à ce moment-là, et Jean-Pierre n’a pas eu de code confidentiel provisoire.

Face aux deux jugements qui lui avaient donné raison, Jean-Pierre a pu récupérer son argent à l'âge de 74 ans, soit 115.000 euros, sans prendre en compte les intérêts légaux ainsi que 10.000 euros à titre de dommages et intérêts par le Crédit agricole Provence Côte d'Azur.

 

actualite credit

Vers plus de sécurité

Ainsi s’achève l’histoire d’un escroc maladroit qui aura profité d’une faille du système de sécurité, pourtant utilisé par de nombreuses banques.

Fort heureusement, les progrès technologiques nous mènent vers de nouveaux systèmes et de nouvelles techniques d’authentification.

En effet, certaines banques ont obtenu le 27 avril 2017 l’autorisation d’essayer un système d’authentification encore inconnu dans le milieu bancaire : la reconnaissance vocale.

 

A lire également : « Reconnaissance vocale : La BPCE et Le Crédit du Nord à l’essai »

 

Le 06/06/2017

Faire votre demande de crédit consommation ou de rachat de crédits avec Urgent Credit.

Retour