Si votre newsletter ne s'affiche pas correctement, ouvrez-la directement avec votre navigateur.

newsletter

TOUTE L'EQUIPE CREDIT BLUE VOUS SOUHAITE UNE TRES BONNE ANNEE 2011

"La Chronique du Râleur"

les chroniques du Râleur

On peut s’étonner du calme des taxis parisiens qui n’ont toujours pas réagi à la décision de créer 1 000 stations d’Autolib dans la capitale, des taxis électriques nettement moins chers… Une fois de plus, nous allons tous subir encore une idée « géniale » du Maire de Paris, qui arrive juste au moment des élections (sans compter avec l’interdiction des 4x4, attention là il va toucher à ses électeurs bobo !).
Paris, qui a été élue la capitale européenne où la circulation est la pire, va se retrouver avec quelques milliers de voitures en plus, des kilomètres de trottoirs condamnés, alors qu’il n’y a pas assez de place aujourd’hui pour se garer !
Mais que vont en penser nos taxis quand ils vont voir tous leurs clients profiter de ce nouveau moyen de transport nettement plus simple et économique, dans une ville en crise financière où les impôts augmentent de 10% par an, où la vie devient de plus en plus chère ce qui entraîne une désertification annoncée de la population qui fait la vie de la ville, notre bon maire a décidé de supprimer les taxis ou du moins de les mettre tous dans une situation économique bien périlleuse, même les Verts à Paris sont contre ce projet démago !! Il est vrai que nous avons de quoi être fier de cet élu qui pendant que la ville était bloquée sous la neige, n’a pas été visible, on reconnait là une fois de plus son grand courage…
Résumons, dès septembre 2011, 1 000 stations Autolib, soit 50 millions d’euros… et en prime disparition des 4x4x et automobiles diesel (80% des véhicules…), fermeture des voies sur berge, joli programme pour les parisiens, oui j’oubliais, si vous voyez un taxi électrique dites-le moi….peut-être le retour des calèches pour 2012 !!! Bonnes années à venir les parisien… parole de Râleur…

Retrouvez toutes les chroniques du Râleur

"Les étranges"

Chaque mois, nous recherchons quelques informations qui sortent de l'ordinaire...voyez

Des distributeurs automatiques d'or à Abu Dhabi et aux États-Unis

les chroniques du Râleur

La Suède affiche un taux de croissance exceptionnel
Contrairement aux autres membres de l’Union, la Suède n’a pas besoin de mettre en oeuvre une politique d’austérité. Le pays est en effet en plein boom : au troisième trimestre 2010, sa croissance a atteint 6,9% en rythme annuel, un chiffre supérieur à celui de beaucoup de pays émergents.

Le micro-crédit fait des ravages en Inde
Ironie du sort, le pays où est né le micro-crédit est le théâtre de drames à cause du micro-crédit. Ces derniers mois, plusieurs paysans en situation de surendettement se sont donnés la mort. Un Etat est plus touché que les autres.

Des entreprises commencent à rapatrier leur production… en France

les entreprises relocalisent

Un hôtel de luxe au château de Versailles
Le Château de Versailles va transformer une de ses dépendances en hôtel de luxe en le concédant à une société privée, ouvrant la voie à une série d’opérations en France destinées à exploiter le potentiel économique de bâtiments classés, tout en assurant leur rénovation. L'Hôtel du Grand Contrôle, à Versailles.

 

Progression du crédit à la consommation en novembre

Alors qu'un nouveau lot de mesures encadrant les prêts est attendu au printemps, les encours et la production ralentissent.
Les crédits à la consommation ont connu une hausse de 4,1% en novembre sur un an, une progression due au bond des prêts personnels, qui masque le ralentissement observé depuis l'été, selon l'Association française des sociétés financières.
Les prêts personnels (crédits non affectés à un achat) sont en hausse de 28,8% en novembre.
Mais cette catégorie intègre les rachats crédits en un seul, ce qui permet à l'emprunteur de ne plus avoir qu'une mensualité à rembourser et de renégocier son crédit sur une durée plus longue.
Le rachat des crédits est comptabilisé comme un nouveau crédit alors qu'il s'agit du recyclage de crédits déjà existants.
Pour l'ASF, cette hausse "masque en fait la confirmation de la tendance à un net fléchissement de la croissance observée depuis l'été" pour l'ensemble du crédit à la consommation.
Comme lors des mois précédents, la catégorie la plus touchée reste le crédit renouvelable, en baisse de 5,0% en novembre et de 6,4% sur les 11 premiers mois de l'année.
Nous pouvons penser que les chiffres de décembre confirmeront cette tendance, surtout en ce qui concerne l'achat d'automobiles qui a largement progressé avec la fin de la prime à la casse.

le crédit consommation repart

Le crédit sans frais, un vrai crédit

Partout on vous propose de payer en plusieurs mensualités, au delà de 3 mois, cela s'appelle un crédit.
Attention, ces facilités ont des petits pièges, vérifiez que leur octroi se fait sans accord préalable de l'organisme prêteur. Après, vous êtes dans le cadre de la loi sur le crédit avec la possibilité de se rétracter sous sept jours, n'oubliez pas de bien lire tout le contrat et les conditions particulières. Vous êtes prêt pour les soldes, et n'oubliez-pas un crédit vous engage et vous devez le rembourser...

le crédit consommation repart

Les Français consomment moins mais s'endettent plus

Deux statistiques récemment publiée donnent à voir un paradoxe apparent. En octobre, la consommation des ménages en produits manufacturés a chuté de 0,7%, tandis que les crédits aux ménages destinés à l’acquisition de ces biens ont progressé de 2,5%. Un mois à part ? Pas du tout, cela est vrai, au moins depuis 2005, comme le montre notre graphique. Pis : depuis de la crise, la courbe de la consommation stagne autour de 22 milliards d’Euros mensuel. Celle de l’endettement des ménages continue, elle, de progresser pour atteindre un encours de 161,4 milliards. Soit respectivement une mini-hausse de de la consommation de 11,5 % et plus du double pour le crédit avec +25 %.
Résultat : en janvier 2005, cette dette couvrait 197 jours de consommation, puis 202 jours, en octobre 2007, à la veille de la crise. Aujourd’hui : 221 jours. Où est passée la différence sinon dans le reste de la consommation : la nourriture, les loyers, les factures.

Le crédit immobilier toujours attractifs

Selon Meilleurtaux.com, malgré une légère hausse ces dernières semaines, les taux fixes restent sous la barre des 4 % sur 25 ans.
Certes, les banques ont poursuivi début janvier le mouvement de hausse des taux des prêts immobiliers entamé en décembre, avec une progression de 0,2 point en moyenne. Mais pour autant, les taux d’intérêt restent très attractifs pour les emprunteurs, estime le courtier en crédit Meilleurtaux.com, à « 3,85 % en moyenne sur 20 ans » hors assurance. Pour la première fois depuis deux ans, aucune des banques partenaires du courtier n’a baissé ses taux fixes. « Cette hausse modérée n'est pas non plus de nature à remettre en cause fondamentalement des projets d'achat, la charge mensuelle supplémentaire demeurant modérée, notamment pour les primo-accédants, plus nombreux à pouvoir bénéficier du nouveau Prêt à Taux Zéro Plus (PTZ +), désormais accessible sans condition de ressources », précise le courtier en ligne.
Une bonne nouvelle qui cache également le ralentissement de l'activité et surtout le manque de "produits". Qui pourra bientôt s'offrir un logement dans la capitale alors que le moindre mètre carré dépasse les 7 000€ en moyenne...

RETROUVEZ CHAQUE JOUR TOUTE L'ACTUALITE DU CREDIT ET DE L'ECONOMIE DES MENAGES SUR VOTRE SITE urgent-credit.com
Rendez-vous dans notre prochaine Newsletter.

Si vous recherchez une information sur le crédit ou les finances personnelles, nous vous recommandons une liste de liens utiles :

Le Figaro, Le Monde, Les Echos, La Tribune, L'Expansion, Le Point, L'Express, Capital, Le Parisien, 20 minutes, Le JDD, Les Clefs de la Banque, Challenges, Libération, Marianne2, Le Nouvel Obs, Auto Plus, De Particulier à Particulier, Santé Magazine, Famili, 60 Millions de Consommateurs, TF1, France 2, Ministère du Budget, Ministère de l'Economie, Ministère de l'Ecologie, Ministère du Logement, Ministère de la Santé, Ministère du Travail et de la Famille, Legifrance, Vie Publique, Service Public, INSEE

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de urgent-credit.com, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour vous désabonner

Désabonnement


Copyright (C) 2010 Credit in Blue - Envoyez cette Newsletter à un ami